Cake choco-bananes

Vous voyez les bananes qui vous font littéralement les yeux noirs depuis 1 semaine dans la corbeille à fruits et que personne ne veut manger ?

Apparemment il existe différents façons de leur régler leur compte et que personne ne s’aperçoive qu’il est en train de manger de la banane trop mûre.

1ère tentative ultra convaincante avec le cake choco-bananes de Papilles & Pupilles. J’en conviens, la photo fait peur, mais oui, c’était délicieux, aérien et aromatisé à la banane juste comme il faut, sans arrière goût quelconque.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans un moule à cake :

  • 150g de beurre
  • 150g de sucre
  • 2 œufs
  • 300g de farine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • bananes normales très mûres
  • 150ml de lait
  • 150g de pépites de chocolat noir

 

Préchauffez le four à 160°C / 180°C.

Beurrez et farinez le moule à cake.

Dans un saladier, mélangez la farine, le bicarbonate et le sel.

Coupez le beurre en dés. Mélangez-le au sucre et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez ensuite les œufs un par un en continuant de battre, puis ajoutez le mélange à base de farine. Mélangez bien. Ajoutez ensuite le lait. Votre pâte doit être homogène.

Écrasez les bananes grossièrement à la fourchette, ajoutez les à la pâte. Mélangez délicatement puis ajoutez enfin les pépites de chocolat.

Versez la préparation dans le moule puis enfournez pendant 1 heure.

Laissez refroidir 1/4 d’heure avant de démouler pour éviter que ça s’émiette. Goinfres que nous sommes, nous avons pu comparer la découpe sans et avec attente.

 

L’avis de l’homme : Absolument pas partant à la base, car craignant les morceaux de banane dans les gâteaux, il a fini par succomber. A refaire, sans aucun doute.

Ca nous a même fait penser au muffin bananes-caramel de chez Millie’s Cookies qu’on avait goûté la veille. Oui, nous sommes gourmands.

Un nouveau classique, comme Walras.

Publicités

Mousse chocolat banane

Pour 6 personnes – Préparation : 30 mn – Cuisson : 5 mn – Attente : 12hIngrédients : 100g de chocolat blanc – 150g de chocolat noir – 2 bananes moyennes – 1 citron vert – 5 feuilles de gélatine – 30 cl de crème liquide – 3 blancs d’oeufs – 30g de sucre en poudre – quelques copeaux de chocolat noir – 1 pincée de selMettez 3 feuilles de gélatine à ramollir dans un bol d’eau froide. Dans une petite casserole, portez 10 cl de crème à ébullition. Hors du feu, faites-y fondre le chocolat blanc cassé en morceaux. Ajoutez la gélatine égouttée et pressée dans les mains. Mélangez jusqu’à complète dissolution.Fouettez 15cl de crème liquide très froide en chantilly. Incorporez la au chocolat blanc. Epluchez les bananes. Coupez-les en morceaux. Arrosez-les du jus de citron vert. Incorporez-les à cette mousse. Versez dans un moule en silicone ou à défaut, un moule tapissé d’un film alimentaire. Réservez au frigo.Mettez les 2 feuilles de gélatine restante à ramollir dans de l’eau froide. Dans une casserole, portez 5cl de crème à ébullition. Hors du feu, faites-y fondre le chocolat noir. Ajoutez la gélatine égouttée et pressée. Mélangez jusqu’à dissolution.Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Ajoutez le sucre à mi parcours en continuant à les battre. Incorporez les à la préparation. Versez dans le moule sur la mousse au chocolat blanc presque prise. Réservez 12h au frigo.Démoulez et coupez en parts au dernier moment. Servez frais décoré de copeaux de chocolat noir.
Astuce : Conservez les 3 jaunes non-utilisés dans un bac à glaçons (1 jaune légèrement battu par case). Congelez et utilisez-les dans les 4 semaines pour dorer une pâte à tarte ou lier une sauce.Mon avis : je n’aime pas toujours les desserts trop sucrés, mais celui-ci fait l’exception ! C’est mon coup de coeur de Noël. Pour la texture (gélatineuse) que je ne connaissais pas et a un rendu entre la mousse et le flanc, et pour les saveurs qui plairont aussi aux enfants. Le chocolat noir a été remplacé par du chocolat au lait, tout en enlevant le sucre, et ça fonctionne parfaitement. Côté présentation, c’est tout aussi bien présenté dans des verres ou coupes. A refaire !

Bûche de Noël au chocolat (pas à la crème au beurre !)

Pour 6 personnes – Préparation : 30 minutes – Cuisson : 10 mn (à préparer la veille)

400 g de chocolat noir pour la pâtisserie – 200 g de beurre – 4 oeufs – 2 sachets de sucre vanillé – 2 cs de sucre glace – 12 biscuits cuillère – 4 cs de liqueur de café

Pour le décor : perles en chocolat, petites étoiles en gâteaux secs ou en chocolat

Beurrez un moule à cake. Cassez le chocolat, divisez le beurre en noisettes, mettez ces ingrédients dans un saladier à fond rond et posez le sur un bain-marie non bouillant. Au bout de 10 mn, mélangez à la fourchette pour obtenir une préparation bien lisse.

Cassez les oeufs, séparez les blancs des jaunes. Retirez la préparation au chocolat du feu. Laissez refroidir légèrement et ajoutez les jaunes et le sucre vanillé. Battez au fouet électrique les blancs en neige très ferme. Tout en continuant à les battre, ajoutez le sucre glace. Incorporez ces blancs à la préparation au chocolat. Gardez au frais.

Trempez légèrement les biscuits dans la liqueur de café. Tapissez le fond et les parois du moule (côté plat des biscuits contre le moule). Versez les 2/3 de la mousse au chocolat sur les biscuits. Tassez et lissez la surface. Gardez une nuit au réfrigérateur.

Le jour du repas, démoulez la bûche (trempez le moule dans de l’eau chaude). Avec une spatule, recouvrez la bûche avec la mousse réservée. Dessinez des stries sur la surface et remettez au frais jusqu’au moment de servir. Décorez alors avec les perles et les étoiles. Vous pouvez saupoudrer la bûche de sucre glace ou cacao.

Mon avis : enfin une bûche qui n’est pas à la très lourde crème au beurre ! Celà dit il faut vraiment aimer le chocolat, car la mousse est quand même assez lourde. On s’est passé de la liqueur de café pour tremper les biscuits dans du café infusé. Pas de mousse ou de décors à l’extérieur non plus. Les biscuits cuiller alignés joliment font un tour de bûche déjà très sympa visuellement. A reproduire !